MESSAGE DE PÂQUES 2016 ALLÉLUIA !

                                                                          IL EST RESSUSCITÉ.

Eveque Zache3Frères et Soeurs en Christ, Après une saison de Carême bien remplie, dans la prière et les méditations spirituelles, qui nous rappelle chaque année, le ministère de Notre Seigneur Jésus Christ depuis son jeûne au désert jusqu'à sa crucifixion au Mont Golgotha, nous voici arrivés à la Saison Pascale. Nous avons passé le Carême avec un esprit de repentance et de conversion, essayant d’approfondir de plus en plus le sens du sacrifice qu’Il a consenti en notre faveur, il y’a plus de 2000 ans. Grâce à Lui, nous avons connu le plan du Maïtre de l’univers pour l’humanité entière qu’Il a créée. A travers sa mort puis sa résurrection Il nous donne l’espérance de la victoire sur les forces du malin. L’Evangile selon St Luc nous rapporte dans son 24ème chapitre, que 3 jours après la crucifixion, le 1er jour de la semaine, Marie de Magdala et d’autres femmes qui avaient accompagné Jésus depuis la Galilée, se rendaient de grand matin au tombeau et le trouvaient vide. Pensant que quelqu’un a enlevé le corps inerte de Jésus qu’elles allaient embaumer avec des aromates selon leur coutume, mais ce n’était pas le cas. Pendant alors qu’elles pleuraient, des Messagers, leur apparurent avec une Nouvelle de consolation et de réconfort : « Pourquoi cherchez-vous le vivant parmi les morts ? Il n’est pas ici mais Il est ressuscité ».

2-) En effet, dans son amour incommensurable, Dieu en son Fils Jésus Christ, a accompagné son peuple en détresse dans le passé et continue de le faire encore aujourd’hui. En célébrant les fêtes de Pâques, nous célébrons la vie en Lui. Dans l’Ancien Temps, les juifs célébraient la Pâque, en souvenir de la traversée de la mer rouge, passage de l’esclavage d’Egypte à la terre promise. Mais en Jésus Christ, c’est le passage de la mort à la vie. C’est en tout cas, la fête de la délivrance, de la libération. Après la mort de Jésus sur le bois du calvaire, les femmes et les disciples qui le suivaient étaient dans la consternation, puisque le Protecteur n’est plus. Le message d’amour, de justice et d’équité qu’Il véhiculait et qui ne plaisait pas aux tenants des pouvoirs de l’époque, pouvait leur causer de l’ennui. Il a fallu la Nouvelle de la résurrection pour que l’espoir renaisse, le sentiment de la vie recommence. C’est ce même Dieu d’amour et Créateur qui agissait en son Fils, qui est notre Dieu et que nous servons aujourd’hui et pour toujours, car Il est l’Alpha et l’omega, (le commencement et la fin). En Lui et avec Lui, nous avons l’espoir de vaincre. Alléluia ! Il est ressuscité pour cette génération d’hommes et de femmes qui habitent la terre aujourd’hui et qui sont dans la plupart du temps, dans la tourmente. Nos différentes sociétés sont menacées de toutes sortes de malheurs ; des actes terroristes font peur, créant le deuil, les souffrances physiques, morales et spirituelles de beaucoup d’hommes, de femmes, de jeunes et d’enfants. Mais il y’a un Dieu Créateur qui, en son Fils Jésus Christ, entend encore renverser l’ordre des choses pour que son Règne d’amour et de paix puisse s’établir parmi les peuples. Ce qu’Il attend de nous, c’est la conversion dans la foi, sachant que Dieu est omnipotent et omni-présent. L’apôtre Pierre dit : « En vérité je me rends compte que Dieu est impartial et qu’en toute nation, quiconque le craint et pratique la justice, trouve accueil auprès de Lui. Son message, Il l’a envoyé aux Israélites, la bonne nouvelle de la paix par Jésus Christ, Lui qui est le Seigneur de tous les hommes » (Actes10 : 34-36).

3-)Il est impératif que Ce Dieu d’amour et de paix soit constamment invoqué par les haïtiens pour qu’Il soit avec nous ici en Haiti, pour changer nos conditions d’existence et nous élever à une vie nouvelle. Car la résurrection en son Fils Jésus Christ doit, comme nous le disons toujours, partir de ce monde pour aboutir à l’éternité dans le ciel.

Nous exhortons donc, tous ceux-là qui font de la politique dans notre pays, spécialement le pouvoir exécutif et le pouvoir législatif, à œuvrer dans le sens du changement et du progrès, en vue de satisfaire les désidérata du peuple souffrant. Nous disons chaque année en pareille circonstance, que ce peuple ne peut plus attendre, il faut faire vite et bien pour ne pas déboucher sur des conséquences sociales, économiques, politiques qui soient catastrophiques. Les conditions infra-humaines dans lesquelles vit la majorité de nos concitoyens et concitoyennes, ne reflètent pas le message de la résurrection. Nous le répétons encore cette année et disons qu’un état responsable doit se sacrifier pour le bien-être de son peuple qui est appelé à participer à la lumière de la résurrection du Sauveur, mais à ne pas demeurer pour toujours dans l’ombre de la mort.

Mais pour ce faire, la société haitienne a besoin plus d’amour, d’esprit de dépassement de soi, d’harmonie, d’entente, de cohésion sociale, de partage, de fraternité et de confiance. Tout le monde doit lutter en ce sens pour que la résurrection de Jésus Christ soit vécue dans le concret. C’est dans cet esprit que la mission essentielle de l’Eglise, est de promouvoir la vie en toutes circonstances, même au milieu de la mort. En cette saison pascal, le Ressuscité est avec vous tous qui avez la foi; Il est avec ceux qui sont dans la joie ; Il est avec ceux qui sont dans la peine et la souffrance ; Il est avec les malades, les persécutés et les angoissés. La bougie pascale que nous allumons le Samedi Saint et qui doit briller dans le sanctuaire pendant toute la saison, est le signe de cette présence permanente du Dieu vivant qui est parmi nous et en nous. Il est là pour nous éclairer et nous guider sur le chemin de la vie et de la victoire.

4-) Continuons donc à prier dans l’esprit de la collecte du jour de Pâques qui dit : « O Dieu, pour nous racheter, tu as livré ton Fils unique à la mort de la croix et, par sa résurrection glorieuse, tu nous as arrachés au pouvoir de notre ennemi ; accorde-nous de mourir chaque jour au péché, pour vivre éternellement avec le Christ dans la joie de sa résurrection. Lui qui vit et règne avec toi et le St Esprit, un seul Dieu, maintenant et toujours ».

                                                             JOYEUSES PÂQUES À VOUS TOUS !

                                                                                                                           Mgr. Jean Zaché DURACIN Evêque du Diocèse

Copyright © 2016, Eglise Episcopale d'Haiti . All Rights Reserved